Università
di Siena
 
Dettaglio Testo
 
   

BDAL

215,6

RS

2063

Repertorio Metrico

1079,10
Bibliografia Tischler 1997
Genere chanson*
N Strofe 7
Refrain
Schema Rimico ababbccdd
Schema Sillabico AAAAAAAAA
Genere Rime mfmm
rois de Navarre, sires de vertu,
vous me disiés qu'Amours a tel poissance;
certes c'est voirs, bien l'ai aperceü:
pluz a pooir que il n'ait le rois de France,
quar de touz maus puet douner alejance
et de la mort confort et guarison.
ce ne porroit faire nus morteuz hom,
qu'Amours fait bien le riche dolouser
et le povre de joie caroler.
Amours me fait son pooir esprouver
pluz qu'a nului, ce sachiez sanz doutance;
c'onques mon cors ne pot a ce mener
paour de mort, dont je sui en balance,
que tout adés m'eüsse en ramembrance
ma douce dame et sa clere façon.
quar de biauté i truis si grant fuison
que li pensers me faisoit oublïer
paor de mort et ma santé quidier.
Deus, qu'en puis je, s'ele a mon cuer entier?
quant tuit li bon desirrent s'acointance,
certes ja nus ne m'en doit chastoier,
que ja por moi n'i avra repentance
de recorder sa tres douce samblance.
et quant j'avrai de ce confusion,
ne me doint Deus santé se la mort non!
quar quant mes cors la parole perdi,
pensa mes cuers: - douce dame, merci! -
ha, je l'aim plus cent tans que je ne di;
si m'envoit Deus de mes maus alejance,
qu'ainc de mes eus si douce rienz ne vi
ne je ne nus de si bele acointance.
si a adés si sage contenance
qu'il n'a ou monde losengier ne felon
qui de li puist dire se tout bien non.
sire, quant j'aim dame de tel valour,
löez le moi; si ferez vostre honour.
longes me sunt les nuis et lonc li jour,
quant del veoir fais trop grant demourance;
s'en plour souvent et souspir de paour
que son ami ne mete en oubliance.
or ai je dit et folie et enfance,
c'onques sas cuers ne pensa trahison;
ainz est si bons et de si hau renom
que ja si oeill na m'avront engignié
ne ses frans cuers sera sanz pitié.
mout truis mon cuer de mon cors eslongié
et ma dame, en qui j'ai ma fiance.
et se de li me sentoie embracié,
santé avroie et de joie habundance;
quar de s'amour et de sa bien veillance
ne prendroie toute France et Dijon.
ha franche rienz, de qui fais ma chanson,
confortez moi! quar je ne puis guerir
sanz vostre amor ne de joie enrichir.
rois a qui j'ai amour et esperance
de bien chanter, avez assez raison!
maiz mi plourer sunt adés en saison,
quant je ne puis veoir ce que j'aim plus;
ainc n'ama tant son ombre Narcissus.