UniversitÓ
di Siena
 
Dettaglio Testo
 
   

BDAL

255,11

RS

0584

Repertorio Metrico

1204,1
Bibliografia Newcombe 1978, 08
Genere chanson pastourelle
N Strofe 6
Refrain Z
Schema Rimico ababccdccd
Schema Sillabico 8888888888
Genere Rime mmmmf
quant se resjo´ssent oisel
au tens que je voi renverdir,
vi deus dames soz un chastel
floretes en un prÚ coillir.
la plus jone se gaimentoit
a l'ainneie se li disoit:
- dame, conseil vos quier et pri
de mon mari qui me mescroit,
et se n'i a encor nul droit,
c'onques d'amors n'oi fors lo cri.
a tort sui d'amors blasmeie,
lasse! si n'ai point d'ami. -
- conseil vos donrai boen et bel
por lui faire de duel morir,
ke vos faites ami novel:
que d'amer ne se doit tenir
nule dame qui jone soit,
ainz face ami cointe et adroit.
et vos avez cors seignori,
graille et grasset et lonc et droit:
s'uns chevaliers de vostre endroit
vos prie, s'en aiez merci.
mal ait qui por mari
lait son leial ami. -
- mout m'avez bien selonc mon cuer
conseillie, se Deus me saut.
or ne m'en tenroie a nul fuer,
car qui n'aime mout petit vaut,
si com li monz tesmoigne et croit,
que por mari lassier ne doit
joune dame ne face ami.
uns beals cheveliers m'en prioit,
or lo desir, or lo covoit,
or li outroi m'amor des ci.
toz li monz ne me garderoit
de faire ami.
mout m'anuie, ma bele suer:
quant li jalous ou lit m'asaut
adonc en voldroie estre fuer
en prez ou en bois ou en gaut,
avoc celui qui me soloit
proier et qui de cuer m'amoit,
car li jalous m'anuie si:
de Deu maldi, et j'ai bien droit,
qui lo me dona, qui qu'il soit,
c'onques si tres malvais ne vi.
je sui malmise al mar´er
si me vuel amander d'ami. -
quachiez m'iere soz un ramier
pres d'eles por lo meuz o´r.
atant ez vos un chevalier
a cheval par lo prÚ venir
qui mout biaus et jones estoit.
tant tost com la dame aperšoit
del cheval a piÚ dessendi,
envers eles lo cors aloit.
et quant la tres bele lo voit
andeus ses biaus braz li tendi:
ansi va bele dame a son ami.
s'ouques li fist mal ne dongier
la dame, bien li soit merir
de bel parler et d'acointier
et de faire tot son plaisir.
con cil qui toz les biens savoit,
petit et petit s'esloignoit
[...]
et quanque cil adÚs baisoit,
k'es biaus braz s'amie gisoit,
el chante et note et dit ensi:
- chescuns dist: bele, amez moi.
Deus! et j'ai si leil ami. -