UniversitÓ
di Siena
 
Dettaglio Testo
 
   

BDAL

265,0087

RS

1632

Repertorio Metrico

689,43
Bibliografia Petersen Dyggve 1938, 31
Genere chanson
N Strofe 5
Refrain
Schema Rimico abababab
Schema Sillabico 77777777
Genere Rime fm
Amors m'a en sa justise:
tant m'estraint de ses liiens
che mes cuers en nulle gise
ne puet estre liges miens
mais ne fera pas francise,
puis che jo del tot sui siens,
se par li de mon servise
Lonc les mals ne me vient biens.
France, dolce, de bone aire
en cui vivent tuit li bien,
a vos seule m'estuet plaire
del tot et sor tote rien.
vostres sui, n'en puis el faire,
vo cuer avÚs e le mien,
par force me covient traire
la u jo del tot me tien.
coment avrai d'altre envie
quant cele do tot me plaist
a cui fine Amors m'envie?
s'Amors me sostient et paist,
elle est ma mors e ma vie,
ma valors en li renaist
qui par la dolor devie
qui en li define et naist.
dame de tote onour plaine,
quant jo doi a vos parler
li sans s'en fuit de la vaine
qui le cuer fait tresaler;
voloirs al parler m'amaine
mais dolors me fait cesser,
e si me sort doble paine
quant mon bien m'estuet celer.
celer a, la definaille,
ne puis mie ma dolor:
morir me covient sans faille,
dame, se n'ai vostre amor.
vos fui a la comenšaille,
vostres serai al sejor;
vostre amors me done et baille
anui, joie, cant et plor.