UniversitÓ
di Siena
 
Dettaglio Testo
 
   

BDAL

265,0262

RS

0640

Repertorio Metrico

1303,3
Bibliografia Petersen Dyggve 1938, 25
Genere chanson serventois
N Strofe 6
Refrain
Schema Rimico abbaabab
Schema Sillabico 88888888
Genere Rime mm
bien mostre Diex apertement
que n'ovron mie a son plaisir,
quant si vilment nos lait honir
en Albigois, ou a tel gent
qui de nului ne se defent
qui en chanp les puisse tenir.
or i sunt mort nostre parent,
et nos font la terre gerpir.
trop vit clergiez desloiaument;
par tot lo mont voi Deu trah´r;
sa grant besogne fist perir
outre mer, n'a pas longement,
que nostre haut conquierement
fist tot en perte revertir
encor m'en met ou jugement
au boen roi qui n'en doit mentir.
d'umilitÚ n'i a noient;
lor orguel ne puet nus sofrir.
tot vuelent lo monde saisir
par lor escomen´ement.
tant ont avoir et tienement,
qe par rober, que par tolir,
que chascuns vuet ce qu'il enprent,
soit torz, soit droiš, faire fornir.
e, Diex! tant metent malement
ce c'unt des morz ensevelir
en lor garces paistre et vestir,
en boivre et maingier trop sovent.
il deŘssent tant seulement
lor lase vie sostenir,
et le sorplus par boen talant
au besogneus Deu departir.
Rome, don nostre loi descent,
nos par fait del tot esba´r,
c'a son huÚs veaut tot retenir
ce que por pechiÚ nos deffent:
por loier asot et sospent,
et vant ce que Dex rove ofrir
et marie si pres parent
que la loi no doit consentir.
Dex les tut toz ou les ament,
si qu'il nos puisse garantir;
ou se ce non, procheinement
nos convendra sanz loi morir.